Cet invité n'était autre que mon oncle Christophe (frère de ma maman), que, comme il est de coutume dans la famille depuis des générations, nous appelons Winnie.
En effet, depuis une dizaine d'année maintenant, celui-ci part travailler 2x1mois par an en Guadeloupe ou Martinique, et, lorsqu'il a appris que nous passerions près d'une année ici, il nous a promis de passer nous voir!
Comme il prenait un peu sur son mois de travail aux Antilles, Winnie n'a pu rester que quelques jours parmi nous : il était donc de notre devoir de lui réserver le plus bel accueil, et de lui prévoir un condensé de Guyane!

Dès le lendemain de son arrivée, nous sommes ainsi partis de bonne heure pour un week-end dans un lieu que nous avions prévu de visiter de longue date : le dit "Camp canopée"
[NdR:La canopée est l'étage supérieur de la forêt, en contact direct avec l'atmosphère libre. Elle est parfois considérée comme un habitat ou un écosystème en tant que tel, notamment en forêt tropicale où elle est particulièrement riche en termes de biodiversité et de productivité biologique. Source:wikipedia.fr]

Nous commençons ainsi samedi par un tour d'environ 2h en pirogue pour remonter le fleuve Kourou (hé oui, ce n'est pas seulement une ville!) d'une vingtaine de kilomètres :
Winnie et moi profitons du paysage pour remplir nos appareils photos de souvenirs...
Fred et Winnie sur la pirogue
... pendant que Manue, elle, termine sa nuit!
Manue sur la pirogue

Comme vous l'avez compris suite à nos nombreux messages, à Kourou (la ville!), il n'y a pas grand chose à voir... Mais alors me direz-vous, si je pars d'un endroit où il n'y a rien, que je m'en éloigne d'une vingtaine de kilomètres via un fleuve à travers la forêt tropicale... Il doit vraiment plus rester grand chose! hé pourtant, quelle ne fut pas notre surprise en arrivant au camp :
Carbet en hauteur
Nous nous trouvions alors nez-à-nez (si le terme est encore approprié au sujet de quelque chose au dessus de nous...) avec un superbe carbet [NdR:pour les retardataires au sujet de ce terme... lisez les autres messages!], siégeant à une vingtaine de mètres de hauteur!
Un accueil royal nous y étais réservé, puisque très vite, nous enchaînions sur le repas, suivit, encore plus vite, d'un temps libre propice à la sieste dans les hamacs qui nous avaient été installés par les guides : quelle aubaine pour Manue, qui tente, une fois de plus, de terminer sa nuit!
Sieste de Manue

Après cela, nous profitons des diverses activités, notamment une liane installée dans le coin, pour le bonheur des petits... et des grands!
Fred à la liane

Notre objectif affiché était en fait d'attendre la fin de l'après midi (17h environ), car c'est à cette heure-ci que nous partions pour la promenade dans les arbres. Tout commence alors avec une première tyrolienne nous faisant traverser la fôret :
Manue à la tyrolienne
Et c'est alors que les choses sérieuses commencent : pour observer la canopée, il faut se hisser à plus de 40m de hauteur, par la seule force des bras et des jambes (enfin surtout des bras, demandez à Winnie!).
Pour ma part, je me place au milieu : Manue juste au dessus de moi :
Manue grimpe sur la canopée
... Et Winnie en dessous!
Ascension de Winnie
Nous arrivons alors sur la plateforme située à 40m du sol, pour une petite photo de groupe :
Nous trois sur la plateforme
Nous prenons alors tout notre temps pour profiter d'une splendide vue sur toute la forêt, alors que le soleil se couche petit à petit à l'horizon...
Soleil couchant sur la canopée
Je vous ai dit que nous voulions attendre la fin d'après midi pour cette balade, et ce n'est pas pour rien : nous souhaitions en effet faire notre descente finale dans la nuit, c'est beaucoup plus amusant! Mais comme le temps ne passe pas assez vite, notre hôte en profite pour envoyer un sms, du beau milieu de la forêt tropicale!
Winnie au téléphone
Ensuite, nous entamâmes alors notre descente, à la lueur des lampes frontales (ou, par moment, dans l'oscurité totale), ce qui rends les choses un peu compliquées!
Descente de nuit

Cette balade terminée, nous sommes resortis après le repas dans l'espoir de voir quelques Caïmans dans le Kourou! Winnie fut ainsi comblé, parce qu'en deux jours seulement passés en Guyane, il fallait le faire d'arriver à en voir un!
Caïman

Le programme du lendemain était plus light : nous sommes partis le matin vers 8h pour une promenade en forêt avec notre guide qui nous a un peu expliqué les différents arbres, plantes, et animaux qu'on y trouvait, pour finir sur une plage de cailloux où nous attendaient quelques pirogues avec leurs pagaies. C'est ainsi que, tranquillement, nous avons redescendu le Kourou pour rejoindre notre camp...
Voyage en pirogue

Après cette balade, il était temps de déjeuner, puis de faire la sieste, pendant que la pluie, dehors, commençait à se faire entendre. Nous nous sommes alors tout équipés (nous avions encore 2h de pirogue devant nous pour rejoindre le point de départ du week-end!), mais heureusement, une fois les photos ridicules prises, la pluie, elle, s'est arrêtée!
Fin du week-end... sous la pluie!

Voilà pour le week-end!! Chargé n'est-pas?!

Mais comme Winnie ne partait que le mardi midi, il a eu droit le lundi matin à la traditionnelle visite du CSG (à défaut d'un décollage...), puis nous avons fait tous les deux une balade l'après midi (j'ai pris ma demi-journée pour l'accompagner). Nous n'avons en revanche pas de photos de cette promenade, pour la simple raison que, à moitié perdus dans la forêt, nous ne faisions pas trop trop les malins!

Je terminerai ce message en vous rappelant que, si vous désirez voir plus de photos de ce week-end (non documentées cette-fois ci!), vous pouvez vous rendre sur le site suivant : http://www.grelot.net/gallery/main.php?g2_itemId=26370